CADRE DE RÉFÉRENCE | Suisse romande

Organisation de l'éducation sexuelle par région

Les écoles ont un mandat légal de formation et d’éducation. Elles soutiennent les élèves dans leur développement personnel par la transmission de connaissances et de compétences qui les aident à adopter un comportement responsable à l’égard d’autrui et de l’entourage. Dans le contexte scolaire, l’éducation à la santé sexuelle est appelée éducation sexuelle. Elle figure dans les plans d'étude régionaux (PER, Lehrplan21 et Piano di studio della scuola dell’obbligo ticinese), mais les approches sont différentes d’une région linguistique à une autre, voire d’un canton à un autre:

  • En Suisse romande, ce sont des spécialistes externes en santé sexuelle qui interviennent dans les écoles pour assurer une éducation sexuelle continue (modèle externe). Ce modèle a fait ses preuves depuis plus de 30 ans et est très bien accueilli et apprécié par les parents, enseignant.e.s et élèves.
  • En Suisse alémanique, ce sont le plus souvent les enseignant·e·s eux-mêmes qui sont responsables de la mise en œuvre de l’éducation sexuelle (modèle interne). De nombreux modèles existent, en fonction des écoles ou des enseignant·e·s: ceux proposant des prestations très complètes, mais aussi ceux transmettant seulement le strict minimum, la plupart du temps sous forme de cours de biologie et reproduction, laissant de côté les aspects relationnels et sociaux.
  • Dans la Suisse italienne, les enseignant·e·s sont responsables de l’éducation sexuelle. Des coachs ont été formés our soutenir les enseignant·e·s dans leurs tâches éducatives. Au secondaire et post-obligatoire, les spécialistes externes en santé sexuelle interviennent pour compléter l’éducation à la santé sexuelle (modèle mixte).


SANTÉ SEXUELLE Suisse soutient un  modèle de coopération entre le personnel enseignant et les spécialistes en santé sexuelle qui permettrait de renforcer la qualité des cours dispensés.(1)

 

Le plan d'études romand (PER)

Le plan d'études romand (PER) est un projet de la Conférence intercantonale de l’instruction publique de la Suisse romande et du Tessin (CIIP) qui s’inscrit dans le processus d’harmonisation scolaire lié au contexte de la Constitution fédérale (art. 62, al. 4) et de l'Accord intercantonal sur l'harmonisation de la scolarité obligatoire (Accord HarmoS).

En savoir plus

Le PER recense, pour chaque cycle scolaire de la scolarité obligatoire, les connaissances et compétences attendues par tous les élèves, dans les cinq domaines disciplinaires (Langues, Mathématiques & Sciences de la nature, Sciences humaines et sociales, Arts, Corps & Mouvement) ainsi que dans celui de la formation générale (MITIC, Santé et bien-être, Choix et projets personnels, Vivre ensemble et exercice de la démocratie, Interdépendances) où sont particulièrement travaillées les capacités transversales (Collaboration, Communication, Stratégies d'apprentissage, Pensée créatrice, Démarche réflexive).

Le PER a été adopté en 2011 par l’ensemble des cantons romands qui l’introduisent actuellement de manière progressive et en fonction de leur contexte particulier.

Dans le PER, des objectifs en éducation sexuelle sont clairement mentionnés sous la rubrique « Santé et bien-être » de la Formation générale, et ce pour les trois cycles scolaires.

L’éducation sexuelle holistique et basée sur les droits contribue à des objectifs qui dépassent largement les aspects sanitaires ou de bien-être.

Elle participe au développement de l’autonomie et de la tolérance, tout comme à la prévention des abus sexuels auprès des enfants et des jeunes.

Elle fait partie intégrante de l’éducation citoyenne et sociale et contribue à répondre aux postulats de notre société en matière d’intégration et d’égalité.

Dans ce cadre, de nombreux liens sont à faire avec d’autres objectifs de la formation générale  du PER ( « Vivre ensemble», «Exercice de la démocratie», «Interdépendances») tout comme avec divers domaines disciplinaires («Mathématiques et Sciences de la nature», « Sciences humaines et sociales», «Corps et Mouvement», «Arts»).

De plus, les capacités transversales (développement de la pensée réflexive et des compétences de communication en matière d’intimité et de relations humaines) poursuivies par le PER font partie intégrante de l’approche de l’éducation sexuelle holistique basée sur les droits.

Pour plus d’informations sur les liens entre l'éducation sexuelle holistique et le PER voir Cadre de référence pour l’éducation sexuelle en Suisse romande.

 

Sources