Rôle de l'enseignant.e

 

L’éducation sexuelle fait partie intégrante de l’éducation générale. Les parents sont les premiers interlocuteurs dans ce domaine (voir le site www.educationsexuelle-parents.ch, publié prochainement), mais tout adulte travaillant avec les enfants et les adolescent.e.s a un rôle complémentaire à jouer et une part de responsabilité dans leur éducation sexuelle.

En Suisse romande, cette éducation est dispensée dans le contexte scolaire par les spécialistes en santé sexuelle, soutenus par les apports complémentaires des enseignant.e.s. Le personnel enseignant peut procéder soit de manière formelle, en réalisant des séquences pédagogiques réfléchies, soit de manière informelle en répondant aux questions des élèves, en gérant une situation à caractère sexuel ou simplement par son attitude générale. Les enseignant.e.s contribuent donc à l'éducation sexuelle des élèves d'une part en tant que personnes sexuées perçues comme des modèles, d'autre part en répondant par une pédagogie adaptée aux questions ou comportements spécifiques des élèves à chaque étape de leur développement.

 

Comment et quand aborder le thème de l'éducation sexuelle?

Le personnel enseignant est garant de la pédagogie en classe. Il aborde tout au long de la scolarité des thèmes liés à la santé sexuelle dans le cadre des enseignements de formation générale (FG) et de certains domaines disciplinaires (p.ex. le corps et la reproduction dans le cours de biologie, les droits de l’enfant dans l’éducation civique, la gestion de l'image personnelle sur les médias sociaux, l’expression de ses ressentis au travers de l’expression artistique).

Il est appelé à développer de façon transversale dans son enseignement les compétences psychosociales qui soutiennent la santé, la citoyenneté et, partant, la santé sexuelle ainsi qu’à contribuer à des projets d’établissement (voir objectifs). Il peut également aborder dans les différentes disciplines enseignées des thèmes liés à la santé sexuelle en complémentarité avec les spécialistes en santé sexuelle et bénéficier de leur écoute et soutien (voir Cadre de référence pour l'éducation sexuelle en Suisse romande).

Le personnel enseignant est informé au sujet de l'intervention en classe des spécialistes externes afin de pouvoir intégrer dans les meilleures conditions cette intervention dans le déroulé du programme scolaire. Il joue un rôle important dans la préparation de la classe à la venue des spécialistes et dans la gestion des éventuelles demandes ou débats suscités suite aux interventions externes.

 

Afin d'assurer une éducation sexuelle de qualité, par "une approche de coopération", il est important que les enseignant.e.s :

  • soient informé.e.s des objectifs poursuivis en éducation sexuelle aux différents cycles scolaires et connaissent leur rôle.
     
  • connaissent l’approche globale et positive de la sexualité pour le développement de l’enfant, comprennent son importance comme soutien à la prévention et y adhèrent pour leur travail en formation générale.
     
  • connaissent les spécialistes et les ressources internes et externes à l’établissement et sachent à qui faire appel pour des prestations de coaching ou de soutien dans le domaine de l'éducation sexuelle.
  • disposent des informations et connaissances nécessaires pour comprendre et remplir leur rôle.
  • connaissent les étapes du développement psychosexuel de l’enfant et de l'adolescent.e ainsi que la manière dont elles se manifestent et contribuent au développement de son identité. 
  • connaissent les droits de l’enfant et les droits humains en matière de sexualité et comprennent ce qu’ils signifient pour leur rôle auprès des enfants et des jeunes.
     
  • soient sensibilisé.e.s à la question des stéréotypes liés au genre, à l’expression de la sexualité et à l’orientation sexuelle ainsi qu’à l’importance d’un langage et d’une approche inclusive.
  • sachent reconnaître les signes de maltraitance ou d'abus.
  • soient sensibilisé.e.s à ce qu’est un abus sexuel et connaissent les personnes ressources auxquelles ils/elles doivent faire appel en cas de situation d’abus sexuel ou de dévoilement.
  • connaissent les procédures institutionnelles en place et les ressources en cas de situation de maltraitance, d’abus sexuels ou de violence relationnelle.
     
  • soient sensibilisé.e.s aux chances et risques liés à l’utilisation des MITIC - Moyens d'information et technologies de l'information et de la communication-, et à leur rôle dans l’accompagnement de leur utilisation par les élèves.
  • connaissent les ressources et structures professionnelles existantes en cas de questions liées à la sexualité ou à la santé sexuelle des élèves.